Rebekka Wyss (Suisse), Infirmière PICU (soins intensifs pédiatriques)

Publié le : 25 août 2020

“Je me rappelle d’un moment très spécial où j’ai pu voir la réaction et l’expression sur le visage d’une mère dont l’enfant revenait de la salle d’opération et qui était informée que “ça s’est passé aussi bien qu’on pouvait difficilement l’espérer”. Le bébé avait subi une très grosse opération. La particularité du travail d’infirmière PICU est de pouvoir être aussi proche de l’ensemble du processus – en commençant en pré-opératoire où une certaine lourdeur et insécurité sont parfois partagées – pour passer ensuite à la phase post-opératoire ainsi qu’à la phase de thérapie où tant de progrès sont clairement visibles et (bien que les thérapies soient tout sauf faciles) une nouvelle liberté et une nouvelle légèreté deviennent visibles et tangibles”.