Mercy Ships dans l'émission "Babel" de la RTS

"Des navires-hopitaux pour la relève médicale"

Mercy Ships à la radio!

« La formation est l’une des choses les plus importantes [pour Mercy Ships] : si le navire n’avait plus besoin d’exister, ce serait l’idéal ! »

Dans l’émission « Babel » de la RTS diffusée le dimanche 28 janvier, le Dr Guy Chevalley, qui a servi de nombreuses fois à bord de nos navires, et notre responsable suisse des programmes, Jonathan Ziehli, partagent leurs expériences et expliquent pourquoi Mercy Ships s’investit de plus en plus dans la formation de professionnels de la santé locaux.

Ecouter l'émission RTS Babel sur Mercy Ships:

Vous pouvez écouter ou réécouter l’émission Babel du dimanche 28 janvier en cliquant sur l’image ci-dessus ou directement sur le site de la Radio Télévision Suisse RTS.

Dr Guy Chevalley, un fidèle bénévole

Le Dr Guy Chevalley, qui a servi de nombreuses fois à bord depuis 2014, raconte certaines de ses expériences, ses motivations, ses défis et joies.

L’ophtalmologue explique aussi sa vision des besoins: « Evidemment, on ne va pas toucher toute la population, car le besoin est immense. » Une goutte d’eau dans l’océan de besoins ? « On se focalise sur une personne à la fois, et sur l’impact qu’une opération a sur sa vie. »

Et d’expliquer qu’une personne opérée de la cataracte, c’est une famille et une communauté qui sont impactées positivement.

Guy Chevalley explique également que le but de Mercy Ships est d’avoir, par les formations médicales, un effet « boule de neige » dans les pays avec lesquels Mercy Ships collabore.

Bildergalerie Dr. Guy Chevalley

Jonathan Ziehli, responsable suisse des programmes

De son côté, Jonathan Ziehli, qui gère le soutien programmatique depuis la Suisse, explique plus en détails la stratégie visant à développer la formation de  chirurgiens, anesthésistes, infirmiers ou autres professionnels de santé locaux.

« Nous arrivons avec un bateau, nous offrons des opérations chirurgicales et des soins. Mais qu’est-ce qui reste dans le pays après le départ du navire? C’est vraiment cette question qui a motivé Mercy Ships à réorienter ses services aux pays partenaires, pour sortir d’une logique à court-terme. » Une stratégie qui a déjà commencé à porter du fruit, comme il l’illustre dans l’émission.

Jonathan Ziehli insiste sur l’importance d’un soutien durable : « Il ne faut pas espérer que cela se fasse en quelques formations pour avoir un impact suffisant, ni se dire que c’est une utopie. Il faut simplement comprendre l’enjeu: cela prendra des années, probablement des décennies. Ce qui compte, c’est de travailler à différentes échelles simultanément. La chirurgie directe pour ceux qui en ont besoin, la formation continue pour les médecins qui y sont déjà, mais aussi la formation de quelques uns sur plusieurs années, pour améliorer le nombre de médecins dans ces pays. Et enfin, nous voulons continuer à plaidoyer auprès des gouvernements et des institutions internationales, pour mettre l’enjeu de la santé au premier plan des enjeux globaux. »

Ecouter l’émission Babel du dimanche 28 janvier: 
RTS Babel: « Des navires-hopitaux pour la relève médicale » par Matthias Wirz

Derniers articles publiés

Tags

PARTAGER

René Progin
René Progin
René Progin est le responsable de la communication et des relations médias pour Mercy Ships Suisse.

Découvrez d'autres articles

Votre don offre une nouvelle vie à nos bénéficiaires.