Pourquoi devenir donateur d’une association en Suisse ?

Nombreuses sont les associations qui viennent en aide aux plus démunis grâce à l’implication de bénévoles et au soutien financier de donateurs. Nous avons évoqué le sujet du don dans plusieurs articles de blog. Peut-être vous souvenez-vous de celui consacré au marché des dons en Suisse ? Ou encore de celui qui explique comment faire un don à une association en Suisse ?

 

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à un sujet étroitement lié : celui de devenir donateur. Car pour qu’il y ait des dons, il faut bien évidemment qu’il y ait des donateurs. Mais pourquoi devenir donateur ? C’est ce que nous allons voir ensemble…

 

Devenir donateur par altruisme

C’est une évidence. L’une des principales raisons de devenir donateur est de contribuer à rendre le monde meilleur en aidant son prochain. Le choix de l’association, à qui un donateur décide de faire un don, est très souvent en lien avec son histoire personnelle et son penchant naturel. Certaines personnes seront sensibles au sort des enfants, d’autres aux réfugiés, et d’autres encore à ceux qui vivent dans la pauvreté.

 

Récemment, nous avons eu l’occasion de recueillir le témoignage de Philippe, père de trois enfants habitant dans la région de la Broye. Philippe est donateur à Mercy Ships depuis plusieurs années. Lorsque nous avons discuté avec lui, nous avons appris qu’il avait grandi dans un environnement où la générosité était une des valeurs familiales.

 

Dans son témoignage vidéo, il raconte que l’acte de générosité l’ayant le plus marqué dans sa vie est le fait que ses parents aient adopté une petite fille aveugle venant d’Inde. Et il partage avec émotion son émerveillement en parlant de l’opération de la cataracte dont elle a bénéficié, et qui lui a permis de retrouver la vue.

Devenir donateur dans une monde incertain

C’est une réalité saillante : le monde est incertain, soumis à des crises qui ne se succèdent plus, mais qui « s’enchevêtrent, confrontant l’humanité à une somme sans précédent de défis », comme le disait Raymond Loretan dans la cinquième édition du Philantrophy Network Magazine de l’Agefi, publié en novembre 2022.   

 

Ces crises ont un fort pouvoir de sensibilisation. Elle sont souvent à l’origine d’une augmentation du nombre de dons, principalement dirigés vers les associations venant aux secours des personnes et populations au cœur de la tourmente. A titre d’exemple, la Fondation Chaine du bonheur indique avoir reçu plus de 127 millions de francs pour l’Ukraine depuis l’invasion de ce pays par la Russie, en février 2022.   

 

Le Suisse est un pays de donateurs. Le volume de dons est historiquement haut dans notre pays, puisqu’il s’établit depuis 2020 à plus de 2 milliards de francs par an, selon la fondation indépendante Zewo, qui publie depuis bientôt 20 ans les statistiques annuels de dons.

Devenir donateur rend heureux

Cela vous surprend ? Il suffit de discuter avec quelques donateurs pour se rendre compte que le simple fait de donner, de faire un geste de générosité participe au bonheur de celui ou celle qui donne. Nous ne sommes pas les seuls à le dire. Pasqualina Perrig-Chiello, professeure de psychologie à l’Université de Berne, explique dans une édition consacrée à la solidarité (Le Matin Dimanche, 20 novembre 2022) que le fait de donner procure un sentiment de bien-être. Une étude de 2021, dans laquelle plusieurs donateurs et donatrices ont été interrogés, révèle que si l’on donne, c’est « souvent par reconnaissance et par gratitude pour sa propre situation, et par solidarité avec ceux qui vont moins bien que nous, parce que, de notre côté, on a réussi à surmonter nos propres souffrances. »

A votre tour de devenir donateur ?

Aider son prochain, œuvrer au bien commun, rendre le monde meilleur, faire preuve d’altruisme… il y a pleins de raisons de devenir donateur. Nous aurions aussi pu parler des avantages fiscaux que permettent les dons, ou encore du sentiment de communauté qui se crée entre les donateurs d’une association.   

 

Et si vous aussi, aujourd’hui, vous deveniez donateur ? Rassurez-vous : il n’est pas nécessaire de s’engager sur le long terme ni de posséder une fortune pour faire un don. Chaque geste compte. Chaque don fait une différence dans la vie des plus démunis.

 

Comme le dit Philippe, dont nous avons parlé un peu plus haut : « Dans la vie, quand on a besoin d’aide, on est bien content que quelqu’un nous aide ; alors pourquoi ne pas être cette personne-là ? »  

Derniers articles publiés

Un port. Deux nations.

Global Mercy : plein cap sur l’Afrique Il y a des événements dans la vie qui sont à marquer d’une pierre blanche. A l’aube de nos 45 ans d’existence, la

2022, une année remplie de promesses tenues

Grâce à vous, Mercy Ships et ses partenaires locaux ont réalisé plus de 2’000 opérations chirurgicales et offert de la formation avancée pour plus de 1’100 professionnels de santé locaux.

Abel Demiéville, AB BOX

« Investir dans des projets qui font sens » – Abel Demiéville

Abel Demiéville est le fondateur et l’administrateur d’AB Box SA, une société de self-stokage qui existe depuis 2005. Il fait partie du comité Empart, une fondation qui déploie des projets humanitaires dans le nord de l’Inde depuis plus de 20 ans. Et c’est l’un des premiers membres du Mercy Ships Network, le réseau d’entrepreneurs à impact de notre association.

Tags

PARTAGER

Corinne Kemp
Corinne Kemp
Corinne Kemp is Digital and Web Project Manager for Mercy Ships.

Découvrez d'autres articles

Votre don offre une nouvelle vie à nos bénéficiaires.