Savais-tu que deux personnes sur trois dans le monde ne bénéficient pas d’un accès suffisant aux soins chirurgicaux ?

Fondé en Suisse à Lausanne en 1978, Mercy Ships est une organisation humanitaire internationale basée sur des valeurs chrétiennes. Sa mission consiste à améliorer l’accès aux soins de santé dans les pays en développement.

En déployant les deux plus grands navires-hôpitaux non-gouvernementaux au monde, l’Africa Mercy, et bientôt le Global Mercy, Mercy Ships collabore avec les pays hôtes pour les aider à améliorer leur système de santé.

Chaque année, ce sont plus de 1200 bénévoles de plus de 60 nations qui offrent de leur temps et ressources pour soutenir la vision de Mercy Ships.

Les spécialités chirurgicales de Mercy Ships sont: la chirugie maxillo-faciale, plastique reconstructrice, orthopédique, ophtalmique, générale, gynécologique (fistules obstétricales). Nous offrons également des formations/mentorat pour les professionnels de la santé locaux et sommes aussi en train de développer un programme d’agriculture durable.

Sur l’Africa Mercy, ce sont 5 blocs opératoires qui sont utilisés lors de nos missions sur le terrain, avec des spécialistes venus du monde entier. En effet, sur une mission de 10 mois, on arrive à effectuer en moyenne 2000 opérations! Avec l’arrivée du Global Mercy, nous nous réjouissons de faire augmenter ces chiffres, car cela représente encore davantage de vies transformées.

Le rôle du technicien de stérilisation est crucial pour assurer le bon fonctionnement de chaque intervention!

Le mandat est le respect des normes les plus élevées de la pratique du service centralisé, en suivant les directives internationales lors de la décontamination, du lavage et de la stérilisation des instruments chirurgicaux et du matériel médical.

Durée minimale d’engagement: 6 semaines

Conditions d’engagement: Être en bonne santé physique et avoir un bon niveau d’anglais (min. B1). Toutes les conditions peuvent être consultées ici.

Principales tâches et qualifications requises:

  • Respecter les précautions universelles en portant les vêtements de protection appropriés lors du travail dans la zone de décontamination.
  • Décontaminer et stériliser les instruments chirurgicaux et autres équipements médicaux procédures prescrites, les directives internationales et les recommandations du fabricant.
  • Inspecter, assembler et emballer les plateaux, les fournitures et les instruments en paquets individuels pour la stérilisation selon les listes de plateaux et avec un emballage de taille appropriée.
  • Licence de technicien en stérilisation centrale en cours de validité (ou équivalent international) dans le pays d’origine.
  • Minimum de deux ans d’expérience dans un service de stérilisation centrale, en milieu hospitalier et expérience préalable avec des instruments et des équipements stériles ;
  • Connaissance des précautions universelles requise.

La description complète du poste peut être consultée sur le site international.

Arthus Kossou, Technicien de stérilisation

FAQ / Interview de Arthus

Comment as-tu entendu parler de Mercy Ships?

J’étais encore étudiant à l’université quand j’ai brièvement entendu parler de Mercy Ships grâce à un ami.

Quelles étaient tes motivations de servir avec Mercy Ships?

En 2016, lorsque le bateau est arrivé au Bénin, c’est mon pasteur qui m’a informé. Comme je cherchais un emploi, j’ai fait un essai. J’ai commencé comme équipage de jour, c’est-à-dire que je venais travailler mais que je rentrais chez moi le soir. Je n’étais pas impliqué dans la vie du navire. Tout a changé quand je suis devenu un équipage de longue durée. Ce n’était plus seulement un travail, il s’agissait de servir Dieu. En tant que disciple de Jésus, c’est un devoir. C’est ma principale motivation.

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant à bord du navire?

Ma première impression n’est pas tellement différente de celle de tous les nouveaux volontaires que j’ai vus toutes ces années, c’est toujours un mélange de sentiments: la joie, l’excitation. Mais quand on comprend la profondeur de la mission de Mercy Ships, on se sent honoré d’en faire partie. Mercy Ships est un environnement très unique.

Peux-tu partager une anecdote drôle à propos de la vie à bord?

Il y a tellement de faits amusants qu’il faudrait avoir passé un peu de temps sur le bateau pour bien les comprendre: nous appelons parfois le navire “La Croisière s’amuse”. Vous pouvez facilement deviner pourquoi! Un autre fait amusant est le “Funky Friday” à l’hôpital où tout le personnel soignant s’habille de façon drôle. Comme je l’ai déjà dit, il y a tellement de faits amusants que chaque service a le sien.

Comment ton temps sur l'Africa Mercy a-t-il impacté ta vie?

Honnêtement, quand je pense à qui j’étais avant de connaître Mercy Ships maintenant, je me rends compte d’un énorme changement, surtout sur le plan spirituel et professionnel. Mercy Ships est un environnement multiculturel, mais il a sa propre culture. Une culture si unique que vous ne pouvez pas en sortir en étant la même personne qu’avant.

À quoi ressemble une journée type (horaire, équipes, etc.) ?

Le service fonctionne de 8h à 23h du lundi au vendredi. Il y a trois équipes: l’équipe du matin ( 8h à 17h), l’équipe de l’après-midi (12h à 20h) et l’équipe du soir ( 15h à 23h). Il peut y avoir un réajustement en fonction de l’horaire du bloc opératoire ou d’un manque de personnel.

Quels sont les meilleurs et les moins bons aspects de ce poste ?

Les meilleurs aspects sont les personnes avec lesquelles j’ai travaillé dans toute la salle d’opération et je crois que si vous aimez ce que vous faites, vous apprenez à gérer les hauts et les bas.

Mais s’il y a une chose que je dois mentionner, c’est que nous sommes la plupart du temps sous-estimés, parce que nous n’avons pas de contact étroit avec les patients, même si le travail que nous faisons joue un rôle important dans leur sécurité. C’est à mon avis le pire aspect. L’autre pire aspect c’est que je ne sais pas danser!

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite postuler à ce poste ?

S’il y a quelque chose que je voudrais dire à quelqu’un qui envisage de faire partie de notre équipe, c’est de ne pas hésiter. Ces trois dernières années, je n’ai pas entendu parler de regret de la part de quelqu’un qui a fait partie de notre équipe. Nous sommes plus que des collègues; nous sommes une famille.

Je dirais aussi qu’il faut apprécier les procédures et l’organisation qui ont été établies par le département.

Procédure de postulation

Découvre pas à pas chaque étape d’une postulation

Télécharger le PDF