Symposium international pour des soins de santé plus forts

Soins chirurgicaux en Afrique: événements historiques à Dakar

Lors d’un Symposium International de trois jours auquel l’OMS a participé, des experts médicaux et des ministres de la santé de 29 pays africains se sont réunis début mai pour collaborer à l’amélioration de l’accès aux soins chirurgicaux en Afrique d’ici 2030. Ils marquent ainsi un moment historique. Fin mai, les chefs d’État de plusieurs pays africains signeront une “Déclaration de Dakar” à cet effet.

Mercy Ships entend renforcer ses partenariats avec les pays africains et les acteurs clés du monde de la santé en coorganisant une série d’événements en mai et juin 2022. Le premier de ces événements est un Symposium International consacré au renforcement des systèmes de soins chirurgicaux, obstétricaux et anesthésiques en Afrique d’ici 2030, organisé à Dakar au Sénégal du 4 au 6 mai 2022.

Ce Symposium International a été organisé conjointement par le Gouvernement sénégalais, Mercy Ships, le Bureau de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique, le Collège des Chirurgiens d’Afrique de l’Ouest, l’Organisation Smile Train, ainsi que d’autres partenaires. Regroupant plus de 200 participants, dont plusieurs Ministres africains de la Santé, ce Symposium a offert une occasion unique d’élaborer une feuille de route afin de renforcer l’accès aux soins chirurgicaux, obstétricaux et anesthésiques en Afrique d’ici 2030.

Evaluation des systèmes de santé

En amont du Symposium, une évaluation approfondie de la situation dans différents pays a été réalisée pour la première fois en Afrique et analysée par un comité scientifique. L’étude, qui comprend des données sur les facteurs liés à la logistique, à l’accès, au personnel et au fonctionnement des systèmes de soins chirurgicaux, obstétricaux et anesthésiques, a été menée dans 28 des 47 pays de la région de l’OMS Afrique subsaharienne. Elle offre un aperçu inédit (du point de vue des hôpitaux de district) des systèmes de santé sur le continent africain en ce qui concerne la chirurgie.

The data collected will help stakeholders understand the disparities in access to and the outcomes of surgical care. Dr. Justina Seyi-Olajide, the committee’s scientific facilitator, underscored how critical the baseline assessment was. “The data we collected will provide a reference point for assessing future progress.”

During breakout sessions to discuss the baseline assessment findings, the country delegations noted they all faced similar challenges. Some of the common ones included a lack of funding and limited human resources.

As presentations on the baseline findings were made, there was a heightened sense of urgency in addressing these challenges. Dr. Pierre M’Pele, Mercy Ships Regional Director for Africa, noted that much progress has been made over the last 20 years, with mortality rates dropping by 40% in this time. Yet surgical care has taken a backseat to public health, child health, and infectious diseases and is often relegated to the bottom of priority lists. He added that the Symposium would highlight the need to get it embedded in national health plans.

Dr. Serigne Magueye Gueye, a vice-chair of the International Symposium, emphasized that policymakers must act immediately. “This Symposium [is] an opportunity for the African health leadership to make sure that in every single country, we can have a surgical plan, update their plan, and contribute to the implementation of existing plans.”

 

Fresque du Global Mercy dans le port de Dakar
Ahmadou Moustapha Tounkara (known by Lartis Ka), Senegalese artist, in front of the the mural he’s painting for the arrival of the Global Mercy on the upper dock in the Port of Dakar.
Yolanda Awel Deng Juach, ministre de la Santé du Soudan du Sud a déclaré : « Grâce au Symposium, nous apprenons, en vue de la mise en œuvre de notre propre plan [de renforcement de la chirurgie], ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné dans les pays. Pour nous, la présence des ministres de la Santé de la Région est le symbole d’une communauté forte qui aspire à des soins de santé performants. »

Déclaration de Dakar sur les soins chirurgicaux en Afrique

Le rapport préliminaire présenté par les membres du comité scientifique a abouti à l’élaboration d’une feuille de route 2022-2030 pour l’amélioration des investissements dans le renforcement des soins chirurgicaux, obstétricaux, anesthésiques et infirmiers en Afrique. Les ministres de la Santé ont examiné et approuvé un projet de déclaration de Dakar, qui devrait être adopté par des chefs d’État africains fin mai.

Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, a déclaré : « Je suis heureuse d’avoir pu soutenir cette collecte de données et je remercie les équipes de nos pays pour leur contribution à cette étude de référence innovante sur les soins chirurgicaux, obstétricaux et anesthésiques et autres services offerts dans les hôpitaux. Il s’agit d’une première dans la Région africaine, et l’OMS utilisera les résultats pour compléter l’analyse de la situation en matière de services cliniques et hospitaliers et pour finaliser la stratégie régionale de renforcement de ces services en Afrique. »

Mercy Ships, partenaire des nations africaines

Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président du Sénégal et Président en exercice de l’Union Africaine, s’est réjoui de ces événements : « Le Symposium nous a donné l’occasion d’accueillir des chefs d’Etat de différents pays où Mercy Ships a travaillé jusqu’à présent et d’écouter des experts sur la vision 2020-30 pour la chirurgie en Afrique et sur les défis qui y sont liés. J’invite les Africains à participer pleinement à toute activité susceptible de promouvoir la solidarité et l’aide. Je crois que certains l’ont déjà fait, mais nous avons besoins que tout le monde adhère à cette vision. »

Dans le prolongement du Symposium, une Conversation Présidentielle aura lieu à Dakar le 30 mai 2022. Elle permettra aux chefs d’État africains, aux leaders internationaux, aux « Amis africains de Mercy Ships » et aux « Amis de l’Afrique » de réfléchir ensemble au leadership à adopter pour assurer un accès équitable aux soins chirurgicaux, obstétricaux et anesthésiques en Afrique d’ici 2030.

Baptême du plus grand navire-hôpital civil du monde

Enfin, le plus grand navire-hôpital civil au monde, le Global Mercy, sera baptisé dans le port de Dakar au Sénégal le 2 juin. À cette occasion, Mercy Ships commémorera ses 30 ans de service humanitaire sur le continent avec les autres Nations africaines partenaires présentes.

« Mercy Ships nous a donné le privilège d’accueillir au Sénégal son nouveau navire, le Global Mercy, le plus grand navire-hôpital civil au monde, et nous en sommes honorés » a encore déclaré le président sénégalais Macky Sall.

Le Global Mercy, en route pour le Sénégal
The Global Mercy is en route to Dakar, Senegal. The new hospital ship will enable Mercy Ships to double its contribution to surgical care in Africa and to the improvement of health systems.

D’une capacité de 37’000 tonnes, le Global Mercy évoluera aux côtés du premier navire-hôpital, l’Africa Mercy, actuellement à quai au port de Dakar. Mercy Ships entend plus que doubler l’impact de son travail grâce à ce nouveau navire, en menant des opérations destinées à changer des vies et en proposant des formations médicales aux personnels soignants locaux.

Derniers articles publiés

Mercy Ships fête ses 45 ans

Regard sur le passé et rêve d’avenir Don Stephens avait un rêve. Il voulaient transformer un navire en hôpital flottant, afin d’apporter des soins chirurgicaux fiables et gratuits à ceux

Tags

PARTAGER

René Progin
René Progin
René Progin est le responsable de la communication et des relations médias pour Mercy Ships Suisse.

Découvrez d'autres articles

Votre don offre une nouvelle vie à nos bénéficiaires.