L’histoire de Aicha

Après plusieurs années d’attente, ce ne sont pas une, ni deux, mais TROIS générations qui ont trouvé la guérison à bord de l’Africa Mercy ! Le travail de nos chirurgien ne s’est pas limité à corriger les jambes déformées d’Aicha. C’était un peu comme si son père et sa grand-mère s’étaient également retrouvés allongés dans la salle d’opération pour y recevoir en même temps une guérison émotionnelle. Ou comment nos bénévoles sont capables de soulager la détresse de toute une famille avec une seule opération !

 

L’histoire d’Aicha commence de manière tout à fait banale mais ne laissera personne indifférent. Lorsqu’elle vient au monde, ses parents sont comblés de joie devant leur premier enfant. Quel magnifique cadeau de la vie ! Les mimiques et les gazouillis du bébé ravissent le cœur des parents qui ne se lassent pas de la regarder. Des moments de pur bonheur…

Mais la fête tourne court lorsque la jeune maman tombe soudainement malade. Trois mois après l’accouchement, elle décède, laissant derrière elle un mari dévasté et un nourrisson affamé.

Mymoona, la grand-maman, vient à la rescousse. « C’était une période très sombre pour nous », déclare Mymoona. Sans lait maternel, il est en effet très difficile de nourrir la petite. La grand-maman la recueille chez elle afin de mieux prendre soin d’elle et pour permettre à son fils de continuer à cultiver ses champs et subvenir aux besoins de la famille. Grâce aux efforts de Mymoona, la petite fille survit mais souffre de malnutrition, ce qui nuit à son développement.

Alpha et Mymoona se rendent bientôt compte qu’elle ne grandit pas au même rythme que les autres enfants. Elle peine à se déplacer. Ses jambes semblent trop faibles pour supporter le poids de son corps. Avec les années, Aicha persévère dans ses efforts, mais ses jambes se plient toujours davantage. A l’âge où les autres enfants commencent leur scolarité pour apprendre à lire et à écrire, Aicha doit malheureusement rester à la maison, car l’école se trouve bien trop loin pour ses jambes douloureuses.

« Nous ne savions pas s’il y avait quelque chose à faire pour l’aider », dit Mymoona. « Nous l’avions bien emmenée à l’hôpital, mais ils ont dit qu’ils n’avaient pas l’équipement nécessaire pour faire quoi que ce soit. » Les maigres revenus d’Alpha ne laissent pas vraiment d’autre option que de prier pour qu’une solution se présente à eux.

 

Un espoir pour Aicha!

Finalement, ils trouvent réponse à leurs prières grâce à un étranger qui passe par leur village et qui leur parle d’un navire-hôpital.

Âgée de 6 ans, Aicha est portée à bord de l’Africa Mercy. A bord du navire-hôpital, des chirurgiens corrigent ses jambes. Puis des physiothérapeutes permettent de les raffermir. Un mois après avoir quitté le navire, Aicha se trouve enfin sur les bancs d’école. Quelle joie! Ses jambes lui aient permis de faire le trajet sans douleurs. Un nouveau chapitre peut commencer, et qui sait ce que l’avenir lui réservera ? Mymoona est comblée de joie et conclut, sur un ton enjoué : « Qu’elle devienne présidente ou autre chose, je lui souhaite simplement le meilleur… »