Janina

Chargée de trouver de nouveaux bénévoles pour l’Africa Mercy en Suisse alémanique, Janina Tobler a saisi l’opportunité de rejoindre nos bénévoles au Sénégal pour trois semaines et ainsi faire le plein de nouvelles expériences enrichissantes.

Janina, racontes-nous un peu ton parcours avec Mercy Ships.

J’ai entendu parler de Mercy Ships en 2011 et depuis le rêve de m’engager ne m’a plus quittée ! Cela s’est concrétisé en 2017 : j’ai servi pendant quatre mois, au Bénin, en tant qu’assistante dentaire. En mai 2018, j’ai été engagée pour rejoindre Mercy Ships Suisse dans son bureau de Belp afin d’épauler ma collègue du bureau lausannois dans le recrutement de nouveaux bénévoles.

Qu’as-tu fait au Sénégal ?

J’ai à nouveau travaillé comme assistante dentaire, mais cette fois-ci pour les membres d’équipage. Pendant trois semaines, nous avons eu 168 rendez-vous et effectué des examens de routine, plusieurs traitements de carie, quelques extractions et même un traitement de racine. Notre équipage n’est donc pas épargné par les maux dentaires !

Est-ce qu’on offre aussi des soins dentaires à la population ?

Oui, bien sûr. Nous avons mis en place une clinique (voir photo) à 1-2 heures de route de Dakar, là où les besoins sont les plus importants. Les gens se présentent pour recevoir un traitement gratuit et repartent avec la douleur en moins… et le sourire en plus !

Qu’apprécies-tu le plus à bord ?

Lors de ma première mission, le navire est devenu comme une deuxième maison, c’était donc un plaisir d’être de retour “à la maison”. Mais une chose que j’ai particulièrement apprécié, c’est d’avoir été logée dans la seule cabine à 10 lits que nous avons à bord ! Vous apprenez à connaître plein de gens du monde entier en un rien de temps, et j’aime beaucoup ça !

Quelles sont les conditions d’engagement de base ?

J’aime bien souligner que nous avons vraiment des postes pour tout le monde, pour presque tous les âges, et aussi pour ceux qui n’ont pas de formation. Cependant, vous devez avoir 18 ans, de bonnes connaissances d’anglais et accepter de prendre en charge votre billet d’avion et les coûts de votre séjour, idéalement en constituant un cercle de soutien parmi vos proches.

Quels sont les postes les plus critiques ?

Nous avons parfois des difficultés à repourvoir quelques postes techniques. Nous peinons par exemple à trouver des électriciens, plombiers, menuisiers et autres métiers manuels. Et actuellement, nous avons besoin d’un professeur de français pour l’école à bord.

Quel est le poste le plus insolite pour toi ?

Pour moi, c’est clairement le poste de coiffeur ! Bien entendu, ce poste n’est pas là pour nos patients, mais pour l’équipage. Nous voulons prendre soin d’eux… y compris dans le domaine capillaire !

As-tu des recommandations pour ceux qui hésitent?

Venez à nos soirées d’informations ou contactez-nous, et une fois votre décision prise, postulez le plus tôt possible, même si vous n’avez pas encore de dates exactes. On se réjouit de vous accueillir à bord !

Sénégal: Janina était bénévole dans ce pays.

PARTAGER L’HISTOIRE DE JANINA

Des questions sur le bénévolat ?

Pour toute question relative au bénévolat, contactez Jessica Morey (français)
N’oubliez pas de consulter au préalable notre rubrique FAQ sur la page « Devenir bénévole » qui répondra à la plupart de vosquestions.

Jessica Morey
Recruitment for the Africa Mercy and the Global Mercy

I return regularly to the hospital ship, because I have the privilege of seeing many children whose lives are transformed. You can see them come to life and start to light up. They are starting to do things that are relatively simple for us but which were not possible for them until then. It is very gratifying for me to contribute to all these miracles!

Découvrez le témoignage d'autres bénévoles

Bénévole

Lukas

«Je me souviens avoir fait tout le processus de recrutement en me demandant si je ne rêvais pas : est-ce qu’un tel navire existe vraiment ?»

LIRE PLUS
Marina Schmidt, assistante clinique

Marina

Marina n’a pas été épargnée par les effets de la pandémie : en mars 2020, elle a été contrainte de quitter le navire en l’espace de trois jours.

LIRE PLUS
Bénévole Larissa Obrist

Larissa

Après une première expérience en 2018, Larissa est devenue infirmière. Elle aspire à retourner sur l’Africa Mercy dès que possible. L’occasion se présenteen septembre 2020… mais dans un tout autre contexte à cause du Covid-19 !

LIRE PLUS