L’Histoire d’Ousseynou et Assane

La route les menant au port de Dakar avait été longue, très longue. Ousseynou et Assane n’avaient jamais été aussi loin de leur village et en même temps jamais aussi proches de la guérison ! Agrippés à leur maman, tous deux ne savaient pas trop vers quoi ils s’aventuraient. Sans le savoir, ils étaient en route vers une belle transformation…

 

Ousseynou et Assane, 5 ans, sont des jumeaux que rien ne semble différencier. Leurs tenues identiques, aux couleurs de grandes équipes de foot, rendent la tâche encore plus ardue. Puis, enfin, on repère un indice : leurs sandales sont heureusement de couleurs différentes !

C’est peu après leur premier anniversaire qu’Abdukka et Awa remarquent que les efforts de leurs fils pour se mettre debout ne semblent pas très prometteurs.

Probablement à cause d’un grave problème de malnutrition, leurs jambes sont trop faibles pour supporter le poids du corps. Ils apprennent néanmoins à marcher, mais les jambes se courbent de façon inquiétante. Avec les années et la prise de poids, la déformation ne fait qu’empirer.

Fans de foot, Ousseynou et Assane se plaisent à enfiler leurs maillots et imiter les plus grands joueurs. Leurs jambes tordues ne les empêchent pas de se faire de belles passes mais il leur manque la vitesse et l’agilité pour espérer marquer des buts dans la vie. La maman confirme : « C’était dur pour nous et nous savions que les autres riaient de les voir ainsi. Nous ne pouvions pas les cacher, alors nous avons essayé d’ignorer les moqueries. »

L’espoir d’une solution disparaît avec les années, car toute aide médicale leur est hors de portée.

Jusqu’au jour où une amie leur annonce l’arrivée de l’Africa Mercy à Dakar. Elle organise un transport jusqu’à la capitale pour que les deux garçons, accompagnés de leur maman, puissent être vus par nos chirurgiens. Le voyage éprouvant – 343 kilomètres en tout – les mène vers une destination inconnue, loin de leur village qu’ils n’ont jamais quitté. La vision d’un bateau est même une grande première !

Bonne nouvelle : les deux garçons sont retenus pour une opération gratuite ! Ousseynou est le premier à être conduit en salle d’opération où les Drs Rachel Buckingham et Frank Haydon redresseront ses deux jambes. A sa sortie du bloc opératoire, la maman ne peut s’empêcher d’écarquiller les yeux : enveloppées de grands plâtres, les jambes bien droites d’Ousseynou ont de quoi la rassurer pour la suite des événements. Assane entre à son tour au bloc et rejoint son frère dans les plâtres.

Cinq jours plus tard, les jumeaux ont conquis le cœur de nos bénévoles. A l’aide de déambulateurs, ils  se plaisent à se promener en clopinant dans les couloirs de l’hôpital. Leurs quatre jambes plâtrées ne passent pas inaperçues ! Après le retrait des plâtres, rendez-vous est pris avec nos physiothérapeutes qui les embarquent dans une nouvelle aventure : au programme, toute une série d’exercices leur permettant de trouver un nouvel équilibre et de renforcer leur musculature.

Deux mois plus tard, leurs efforts paient et une guérison complète est au rendez-vous ! Awa est ravie et soulagée : « Avant, j’avais des gros doutes sur leur avenir, mais le plus dur est maintenant derrière eux ! » Et peut-être qu’un jour, qui sait, nous pourrons admirer leur talent dans les plus grands stades de football ?

Découvrir une autre histoire

Voir plus d'histoires

"Le temps passé parmi les personnes défavorisées en Afrique de l'Ouest m'a ouvert les yeux sur le fait que nous avons tant de choses. Il m'a montré que je pouvais faire avec moins et être plus généreux envers ceux qui sont dans le besoin."

Larry Hewitt (Canada), Technicien BioMédical