L’Histoire de Saliou

Nous croyons que chaque enfant a droit à des soins chirurgicaux fiables Plus de 105 000 interventions gratuites ont été pratiquées par Mercy Ships

 

Saliou était trop jeune pour réaliser qu’il était différent. A deux ans, le petit garçon ne se doutait pas que sa fente labiale le distinguait des autres enfants. Avec toute son innocence d’enfant, sa particularité ne l’a pas empêché de grandir de façon épanouie, à la grande joie de son entourage.

Certains pouvaient considérer le bec-de-lièvre de Saliou comme une honte, surtout en Afrique de l’Ouest où le manque d’accès aux soins médicaux peut amener une personne à vivre avec une telle déformation toute sa vie. Ndiane, la grand-mère de Saliou a refusé de laisser cette différence entraver son amour pour lui. « Il est si mignon », dit-elle en regardant sa photo. Malgré son admiration pour Saliou, Ndiane espérait toujours qu’il ne grandirait pas avec son bec-de-lièvre. Selon elle, plus il grandirait, plus il serait exclus.

« Sans intervention chirurgicale, il restera toujours différent des autres enfants », a-t-elle déclaré. Malheureusement, la famille de Saliou n’avait pas les moyens de lui offrir une opération chirurgicale fiable et abordable ; elle a longtemps prié pour qu’un miracle se produise.

Elle s’est accrochée à l’espoir qu’un jour, son petit chéri Saliou serait guéri. Après l’espérance, le miracle se produit… Après deux ans d’attente d’un véritable miracle, Ndiane a appris avec beaucoup de joie qu’un navire-hôpital était amarré au port de Dakar, la capitale du Sénégal.

Cette grand-mère dévouée a voyagé 12 heures pour amener Saliou à l’Africa Mercy afin de subir l’intervention qui allait changer sa vie à jamais. « Quand j’ai appris l’arrivée du bateau, j’ai été soulagée », a-t-elle déclaré. « Ensuite, j’ai pris la décision de tout arrêter et de l’amener à Dakar car cette opération aurait un réel impact sur son avenir ! » Le cœur de Ndaine s’est gonflé de joie et de gratitude après l’opération de Saliou ; son petit-fils a finalement été guéri !

Maintenant, l’avenir du jeune garçon semble plus brillant que jamais. « Je remercie Dieu et les gens de Mercy Ships », a déclaré Ndaine. « Je n’avais nulle part où faire opérer Saliou, et ils l’ont fait pour moi. »

Découvrir une autre histoire

Marie-Madeleine est une battante qui ira sûrement loin dans la vie. Depuis toute petite, elle fait preuve d’une détermination hors norme puisqu’elle refuse que son handicap soit un frein dans son parcours scolaire et dans sa vie professionnelle.

Voir plus d'histoires
« Dès le début, j’ai été enthousiasmée par le rêve presque farfelu de mes amis Don et Deyon : jamais nous n’aurions imaginé qu’à partir d’un ancien paquebot désaffecté, Mercy Ships deviendrait l’organisation qu’elle est aujourd’hui. Je continue d’être émue par l’engagement de tous ceux qui servent en donnant de leur temps, de leur argent et de leur énergie ! »
Françoise André - Membre du comité de Mercy Ships Suisse et vice-présidente du conseil exécutif de Mercy Ships International