Histoire de Fatimata

Khady est une jeune femme Sénégalaise de 18 ans qui rêve de fonder une belle et grande famille « d’au-moins 7 enfants », clame-t-elle à qui veut l’entendre. Mais depuis la naissance de sa fille Fatimata, cet espoir s’est petit à petit étiolé. Fatimata est née avec une fente labiale, qui nécessite une opération chirurgicale.

La fente labiale de Fatimata, source de cruelles moqueries

Cette déformation physique, qui provoque une disgrâce sur le visage de la petite Fatimata, est un coup dur pour Khady. Les habitants du village se moquent de sa fille, ce qui meurtri son cœur et la plonge dans un profond désarroi. Malgré son courage, les petites remarques sur la fente labiale de Fatimata pèsent sur son moral et son désir d’avoir d’autres enfants.

Au fur et à mesure que les jours s’écoulent, Khady désespère. Elle passe de plus en plus de temps enfermée dans sa maison, seule avec sa fille. Et bien que son envie de donner à Fatimata la chance d’aller à l’école et de lui offrir des opportunités qu’elle n’a pas eu étant enfant reste intacte, les paroles désobligeantes des villageois mettent un frein à ce projet.

Une opération chirurgicale se profile

Jusqu’au jour où Khady entend à la radio une nouvelle qui lui redonne espoir : l’arrivée au Sénégal de bénévoles de Mercy Ships ! Elle comprend tout de suite que c’est une occasion pour sa fille de bénéficier d’une opération chirurgicale en vue de guérir sa fente labiale.

N’écoutant que son cœur, elle se rend au centre médical le plus proche de chez elle et fait la queue. Lorsque vient son tour, et que Fatimata est auscultée par les infirmières, le cœur de Khady palpite. Après quelques minutes, le verdict tombe : oui, Fatimata pourra bénéficier d’une opération chirurgicale pour sa fente labiale !

Khady est heureuse. Elle obtient un rendez-vous pour l’opération, qui se déroulera sur l’Africa Mercy, un navire-hôpital de Mercy Ships. Mais avant cela, il faudra que les deux femmes se rendent au Centre médical HOPE de Dakar, quelques semaines avant l’opération, à plus de 500 kilomètres de la ville de Matam.

L’opération chirurgicale de la fente labiale se prépare

En arrivant au Centre médical HOPE, Khady rencontre les équipes de Mercy Ships. Les bénévoles s’inquiètent de l’état de santé de Fatimata : la jeune fille doit impérativement suivre un programme d’alimentation afin de prendre du poids et d’être suffisamment robuste après l’opération chirurgicale, pour que la guérison se passe le mieux possible

Quelques semaines suffisent afin que Fatimata soit prête pour l’opération de sa fente labiale. Khady emmène alors sa fille en direction du navire-hôpital, réalisant petit à petit que le désir qu’elle nourrit depuis plusieurs mois, voire même plusieurs années va enfin de réaliser.

« Lorsque je suis arrivée sur le quai et que j’ai vu l’Africa Mercy devant moi, raconte-t-elle avec émoi, mon plus grand espoir a été de voir ma fille guérie et que l’opération soit un succès ».

La fente labiale restera un souvenir

L’opération chirurgicale s’est déroulée sans encombre, au grand soulagement de Khady. Et la fente labiale de Fatimata a pu être guérie. Il n’aura fallu que 24 heures à la jeune fille pour se remettre sur pied.

La suite de l’histoire ? Khady et sa fille sont retournées au Centre médical HOPE, le temps que la guérison soit totalement effectuée. Entre leur arrivée au Centre HOPE et le retour dans leur village, 26 jours se seront écoulés. Une bien courte période pour changer l’histoire et la vie de cette jeune fille touchée par une déformation physique.

« Je me souviendrai toujours de Mercy Ships et des personnes du centre HOPE, en particulier ceux qui sont devenus amis avec Fatimata, a déclaré Khady avant d’entamer son voyage de retour, et aussi de la compassion et de l’amour de toutes celles et ceux qui ont pris soin de nous deux. »

Cette histoire est rendue possible grâce aux soutiens de nos donateurs, qui permettent d’offrir des soins médicaux aux populations les plus démunies.

Vous aussi, aidez les enfants démunis à retrouver espoir en faisant un don.

Faire un don