Description du poste d'emploi

Responsable d’aider à la surveillance, à l’entretien et au nettoyage de routine dans la salle des machines.

Principales tâches et responsabilités (non exhaustif):

  • Exécuter tous les ordres donnés par le chef mécanicien, le second mécanicien ou la personne chargée du quart.
  • Aider à assurer les quarts/surveillances et ses diverses tâches telles qu’assignés par l’ingénieur en second et selon les procédures en vigueur.
  • Aider aux travaux d’entretien ordonnés par l’ingénieur en second.
  • Aider aux contrôles de routine selon les procédures de surveillance en place.
  • Enregistrer les relevés pendant le quart et informer l’ingénieur de tout écart par rapport à la moyenne.
  • Aider à l’entretien général et au nettoyage en fonction des besoins.
  • Connaissance des procédures d’urgence du navire ainsi que du système de gestion de la sécurité relative au poste.
  • Autres tâches selon besoin.

Qualifications (connaissances, compétences, capacités et exigences):

  • Soutenir la mission et la vision de Mercy Ships, et s’engager à respecter ses valeurs fondamentales.
  • Comprendre et appliquer un leadership axé sur le service, savoir travailler en équipe avec intégrité et démontrer son sens des responsabilités.
  • Capable de vivre et de contribuer à la vie communautaire, ce qui nécessite des compétences interpersonnelles stables et saines.
  • Certificat d’aptitude conformément à la STCW A-III/4 ou A-III/5.
  • Le postulant doit également justifier d’au moins 12 mois de temps de mer sur des navires dont l’appareil de propulsion principal a une puissance égale ou supérieure à 3 000 kw.
  • Capacité à comprendre et à communiquer efficacement dans un anglais clair (min. B1).
  • Avoir suivi avec succès une formation de sensibilisation à la sécurité conformément à la STCW A-VI/6.

Formation et expérience:

  • Participation au programme “OnBoarding”.
  • Connaissance de base des principes de l’ingénierie.
  • Diplôme d’études secondaires requis.
FAQ
Quelle est la durée d'engagement minimum?

La durée d’engagement est entre 12 et 24 mois.

Pouvez-vous décrire le poste d'assistant en salle des machines?

Mon rôle consiste à surveiller tous les générateurs qui produisent de l’énergie pour tout le navire et aussi de surveiller toutes les machines auxiliaires dans la salle des machines. La couverture est assurée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et nous le faisons par tranches de huit heures lorsque nous sommes dans les ports et de quatre heures lorsque nous naviguons.

A quoi ressemble une journée type (horaires, etc)

Nous avons quatre rotations différentes. Nous avons le quart de 8h à 16h, le quart de 16h à minuit, le quart de minuit à 8h et un travail de jour normal avec des horaires de 8h à 17h.

En quoi ce poste sur le navire est différent de mon travail dans mon pays de résidence?

Travailler à bord de l’Africa Mercy est une toute autre affaire! J’ai plus de contrôle, je me sens en confiance, j’ai le sentiment d’avoir une plus grande responsabilité. Travailler à bord est également plus facile, car nous avons constamment des ingénieurs expérimentés qui viennent avec de nombreuses années d’expérience. C’est un avantage significatif pour moi, de partager avec ces ingénieurs et d’apprendre de leurs techniques et de leurs procédures de maintenance.
La principale différence entre ce travail et celui que j’exerce chez moi est que le navire investit considérablement dans la formation continue de professionnels et délivre des certificats aux équipages à bord. J’ai personnellement bénéficié de ces avantages.

Quelle est la meilleure et la pire partie de ce poste?

Le meilleur aspect de mon rôle est lorsqu’on me donne l’occasion de m’exprimer en exécutant une tâche qui m’a été confiée par mon supérieur, en utilisant mon talent et que je suis apprécié à la fin du travail. Même si l’appréciation vient de Dieu, nous sommes émus lorsque notre superviseur nous apprécie. Et bien sûr, le travail en rotation est probablement le pire aspect de ce rôle. Le fait de devoir se réadapter après le travail de nuit est un défi et peut être difficile.

Quelle est la meilleure chose à apporter de chez soi pour effectuer ce travail (le cas échéant) ?

Le navire vous fournit tout l’équipement nécessaire pour effectuer le travail. Ce qui est vraiment nécessaire d’amener avec soi est un esprit ouvert et positif, ainsi que la volonté de servir les autres.

Avez-vous des conseils à partager avec de futurs bénévoles?

Je conseillerais à toute personne intéressée par ce poste de faire tout ce qui est en son pouvoir pour saisir l’occasion de servir et d’expérimenter une dimension différente de l’environnement de travail, sachant qu’il y a une possibilité de mise à niveau et de formation continue pour évoluer et s’améliorer dans son travail.

Pouvez-vous partager d'autres informations utiles pour de futurs bénévoles?

Une idée serait de visionner des vidéos YouTube qui décrivent l’environnement et la communauté ici à bord. Le travail n’est qu’un aspect de la vie à bord et je crois qu’il est important que toute personne intéressée ait une bonne vue d’ensemble de la façon dont les choses sont faites sur le navire.

Bertrand Ebai Tabot (CAM), Assistant en salle des machines

Interview
Comment avez-vous entendu parler de Mercy Ships?

C’était en décembre 2016 et je suivais ma formation de base en sécurité après avoir terminé mon cours de mécanicien de moteurs marins au Ghana. J’ai eu la chance de suivre certains de mes cours avec cinq membres d’équipage qui étaient partis du Bénin où le navire faisait du service sur le terrain pour venir renouveler leurs certificats. L’un d’entre eux a partagé son expérience de travail avec le navire pendant plus de 20 ans, et j’ai été très impressionné d’apprendre qu’il s’agissait d’un navire-hôpital qui faisait un si grand travail en Afrique.

Quelles étaient vos motivations de travailler avec Mercy Ships?

Je suis rentré à la maison et j’étais à la recherche d’un emploi. Je n’ai pas pu en trouver un par manque d’expérience jusqu’à ce qu’un ami de mon frère, qui travaillait sur le navire dans le passé, m’appelle pour me dire que le navire allait venir au Cameroun et que je pouvais essayer. Il m’a alors un e-mail de contact sur le navire, où j’ai postulé et j’ai été sélectionné pour travailler comme équipage de jour (assistance au quart).

Quelles étaient vos premières impressions en arrivant à bord du navire?

J’ai été très impressionné et bouleversé de voir des gens du monde entier venir donner gratuitement espoir et guérison à mes frères et sœurs camerounais. Le navire met en place un programme de renforcement des capacités qui donne un espoir et un avenir significatifs non seulement aux patients mais aussi aux équipages de jour qui n’ont jamais eu la chance de participer à de telles opportunités qui changent la vie.

Avez-vous des anecdotes amusantes à partager à propos de la vie sur le navire?

Je m’amuse beaucoup sur le navire! Réunions d’équipage au milieu du navire pour toutes sortes de jeux de société et de karaoké musical, il y a un Internet Café disponible à bord, ainsi qu’une banque , toutes sortes de tournois sont organisés pour le plaisir des équipages, dont une équipe de football dont je suis le capitaine, la télévision numérique disponible pour regarder nos matchs de football, de la bonne nourriture variée préparée par l’équipe de restauration chaque jour.

De quelle manière est-ce que ton temps à bord du navire a impacté ta vie?

Mon temps à bord m’a permis d’élargir mes connaissances, notamment en découvrant que les membres de l’équipage doivent payer leur séjour sur le navire et continuer à travailler sans salaire. C’était la première fois de ma vie que je voyais un si grand sacrifice. La vie sur le navire a changé ma façon de voir et de réagir aux choses, les rassemblements communautaires tous les jeudis se terminant par une glace, des programmes d’étude de la bible et des séances de prière ont lieu sur le navire, la louange et l’adoration surtout sur la proue pendant la navigation. Ce sont tous de merveilleux souvenirs qui ne peuvent être créés ailleurs.
La vie sur le navire m’a changé de façon monumentale. Après la mort de mon père, j’étais tellement passionné par l’idée d’aller à l’école et de gagner de l’argent pour m’occuper de ma famille. Je n’aurais jamais pu imaginer utiliser mes compétences maritimes pour faire du bénévolat, mais le fait de rejoindre le navire m’a permis de constater la valeur de servir à bord de l’Africa Mercy.

Y a-t-il autre chose que vous souhaitez partager à propos de votre expérience?

Je voudrais juste remercier Dieu pour tout l’impact et les changements que j’ai connus depuis que je suis à bord et que je vis pour la première fois à bord d’un navire. J’ai eu tellement de bonnes expériences (j’en ai cité quelques-unes), dans le domaine de mon travail, de mes superviseurs, parmi mes amis et plus particulièrement dans ma vie spirituelle qui a connu un changement positif après avoir suivi la formation “Onboarding” avec le pasteur Chris Ampadu.

Téléchargement

Assistant en salle des machines, “Engine rating”
Le processus de postulation est en anglais, c’est pourquoi tu trouveras le pdf dans cette langue.

Télécharger le PDF