L’histoire de Sandrins

Deux sœurs jumelles, deux parcours de vie identiques… jusqu’à ce fameux jour où la trajectoire de Sandrins dévie et la laisse sur la touche.

Sandrins et Sandra sont deux sœurs jumelles. Aux dires de leur maman, elles sont inséparables ! Toutes deux se sont beaucoup réjouies de commencer l’école, et ce ne sont pas les 3 kilomètres à parcourir qui refroidissent leur soif d’apprendre.

Mais lorsque Sandrins, atteinte du paludisme, reçoit une injection de quinine, sa vie prend un tournant dramatique. L’injection, censée la remettre sur pied, touche le nerf sciatique. Une semaine plus tard, son pied est tout enflé et le restera pendant plusieurs mois. Avec le temps, son pied se déforme…

Au début, sa maman et sa sœur aînée se relaient pour la porter et lui permettre ainsi de continuer à aller à l’école. Mais Sandrins grandit et Lydia, sa maman, doit se rendre à l’évidence, cela ne peut pas durer. L’effort est trop conséquent pour leur dos ! Comme Sandrins n’arrive pas à faire un aussi long trajet à pied, il ne reste qu’une solution : rester à la maison !

Sans éducation, Sandrins n’aura pas les mêmes chances dans la vie que sa sœur jumelle. Le destin semble avoir séparé les deux sœurs si unies…

L’arrivée de l’Africa Mercy à Madagascar sonne le glas du désespoir ! Lydia embarque sa fille sur son dos et se rend à la sélection des patients. Deux opérations redresseront progressivement le pied de Sandrins. S’ensuit une longue attente, la jambe droite immobilisée dans un plâtre.

Un jour, l’équipe orthopédique de Mercy Ships annonce la bonne nouvelle : le plâtre va être enlevé ! Et miracle : son pied est à nouveau normal ! La guérison physique a eu lieu, mais la route est encore longue avec de nombreux exercices de physiothérapie pour l’aider à retrouver la mobilité.

Parallèlement, c’est une tout autre guérison qui débute, une guérison émotionnelle cette fois-ci !

A force d’avoir été mise à l’écart, l’humeur de Sandrins avait sombré et elle était devenue très réservée et timide. A la maison, elle préférait se cacher lorsque quelqu’un se présentait à la porte et évitait tout contact visuel avec les autres. Pendant sa convalescence à bord du navire, Sandrins s’est épanouie. Sa véritable personnalité refaisait surface !

En octobre dernier, nos bénévoles lui ont rendu visite dans son village. Les retrouvailles ont été touchantes et c’était une belle occasion de faire la fête avec les autres enfants ! Ce fut un jour merveilleux et émouvant pour notre équipe, sachant que Sandrins peut désormais avancer vers l’avenir… d’un pied sûr !

Découvrir une autre histoire

Voir plus d'histoires