Mission interrompue

Publié le : 26 juin 2020

La pandémie du Coronavirus a impacté Mercy Ships dans plusieurs domaines. Elle a surtout affecté notre mission au Sénégal ; en quelques jours, notre navire-hôpital a dû quitter Dakar, trois mois plus tôt que prévu. Fin mars 2020, l’Africa Mercy a navigué de Dakar à Tenerife, où il est toujours amarré aujourd’hui. Le plus grand défi était de quitter l’Afrique de manière rapide et ordonnée, sous la pression d’une pandémie croissante, tout en assurant la continuation de tous les soins médicaux et personnels dont nos patients avaient besoin.

Le fait d’avoir été contraint de quitter le Sénégal par le virus COVID-19 a été une expérience des plus difficiles. Les volontaires qui ont contribué à la fermeture de notre hôpital flottant ont décrit cette période comme extrêmement éprouvante ; renvoyer les patients peu après ou avant leur opération est une chose inconcevable en temps normaux. La charge de travail était énorme, et nos volontaires médicaux, maritimes et logistiques ont travaillé sans relâche. La nouvelle de la fermeture des frontières internationales a commencé à se répandre aux Sénégal ainsi que dans le monde entier. L’incertitude de leur propre avenir et le souci du bien-être de leurs proches à la maison ont rendu cette période encore plus difficile pour notre équipage.

 

Le calme après la tempête

Aujourd’hui, nous pouvons nous souvenir de cette période avec un sentiment de gratitude. La quarantaine dans le petit port de Granadilla à Tenerife a permis à notre équipage de se reposer et de se rétablir. Nos partenaires locaux au Sénégal sont en contact étroit avec les patients qui avaient encore besoin de soins hospitaliers et de physiothérapie. Il ont tous été admis dans des cliniques privées à Dakar après avoir été opérés gratuitement à bord. Notre personnel sénégalais a passé jusqu’à 200 appels téléphoniques par semaine pendant le confinement. Ils instruisaient et informaient les patients, aidaient à livrer les médicaments, le matériel de traitement des plaies et la nourriture, et organisaient également le voyage de retour des patients.

 

Soutenir la lutte contre le COVID-19 en Afrique de l’Ouest

Depuis le début de la pandémie, nous nous sommes concentrés sur de nouvelles façons de continuer à apporter l’espoir et la guérison à ceux qui en ont le plus besoin. Au cours des trois derniers mois, nous avons soutenu des hôpitaux locaux en Afrique de l’Ouest dans leur lutte contre le COVID-19, en leur apportant une aide financière et médicale. Nous coordonnons tous nos projets de soutien à travers le bureau de Mercy Ships Afrique à Cotonou (Bénin).

 

Le renforcement des capacités médicales en ligne

Nous avons développé notre programme de renforcement des capacités médicales avec un nouveau programme d’enseignement en ligne. Nous avons pu couvrir des sujets qui sont non seulement cruciaux pendant la pandémie actuelle, mais qui resteront importants à l’avenir.

En tant qu’organisation médicale de développement humanitaire, nous avons été confrontés à de nombreux défis au cours des 40 dernières années. Nous avons appris à nous adapter à de nouvelles situations. Un jour, le Coronavirus ne sera plus, mais Mercy Ships sera toujours là – engagé sans répit auprès des nations africaines dans le besoin et déterminé à apporter encore plus d’espoir et de guérison.

Nous retournerons au Sénégal, dès que possible. Nous effectuerons toutes les opérations chirurgicales qui avaient été prévues pour les patients que nous avons été obligés de renvoyer chez eux à la suite de la pandémie.

Ces patients comptent sur la fidélité de Mercy Ships – autant que nous comptons sur celle de nos donateurs…