Journée de l’Afrique 2021

Date de publication : 10 mai 2021

Depuis plus de 30 ans, Mercy Ships est invité par les pays africains à venir renforcer leurs systèmes de santé grâce à nos navires-hôpitaux. En cette Journée de l’Afrique, nous remercions ces nations pour leur hospitalité, leur collaboration et leur amitié. Nous souhaitons également profiter de l’occasion pour partager la réalité recouverte par la Journée de l’Afrique. En l’honneur de la Journée de l’Afrique aujourd’hui, nous avons interviewé le Dr. Pierre M’Pelé, directeur du Bureau Afrique de Mercy Ships à Cotonou au Bénin, qui nous livre sa perspective de l’Afrique. 

 

Que représente la « Journée de l’Afrique » ?

La Journée de l’Afrique », anciennement appelée « Journée de la libération de l’Afrique et Journée de la liberté en Afrique », commémore la création de l’Organisation de l’unité africaine, aujourd’hui appelée « Union Africaine ». C’est une étape essentielle dans l’émancipation de l’Afrique des puissances coloniales européennes. Aujourd’hui, nous célébrons l’unité dans la diversité de ses 54 pays, de ses 1,3 milliard d’habitants, de ses 1’000 tribus, 1’000 langues et 1’000 traditions différentes. Nous reconnaissons ces différences et les célébrons.

Pourquoi commémorer la fondation de l’Union africaine ?

L’Union africaine a le regard tourné vers l’avenir et s’est fixé un objectif : développer d’ici 2063 (100 ans après sa création) l’Afrique à laquelle nous aspirons tous : une Afrique belle, où il fait bon vivre, et où les peuples sont libres, en sécurité, ont accès à la santé, ont assez de nourriture, et peuvent trouver un emploi pour prendre soin de leur famille.

Comment atteindre cet objectif et quels sont les défis à relever ?

L’Union joue un rôle majeur dans le développement économique, l’ouverture du marché avec la zone de libre-échange continentale africaine, l’ouverture du ciel à toutes les compagnies aériennes africaines et, le plus important : l’élaboration d’une stratégie de santé pour que tous les pays puissent améliorer l’accès aux soins de santé de leurs populations.
Mais si la diversité est une force indéniable, toutes les différences que nous célébrons imposent de relever de nombreux défis… Nous devons donc renforcer la solidarité entre les peuples et les nations d’Afrique. C’est en développant nos relations que nous pourrons construire une meilleure Afrique pour les Africains.

Comment pouvons-nous construire une meilleure Afrique ?

Nous devons miser sur la force du peuple africain, et en particulier nos jeunes. En effet, en moyenne, 50 % de notre population a moins de 20 ans. C’est sur eux que nous devons concentrer nos efforts, car ils peuvent faire la différence pour l’avenir et pour bâtir une Afrique conforme aux objectifs souhaités par l’Union africaine : liberté, santé, nutrition, emplois.

Qu’allez-vous faire lors de la Journée de l’Afrique ?

Ici, à Mercy Ships, nous invitons un artiste avec qui nous allons chanter et danser. Pas seulement pour le plaisir, car c’est une chanson d’espoir. Mais aussi parce qu’en chantant et en dansant, nous nous unissons pour travailler ensemble. Et je vous invite à faire de même.