1’300 volontaires par an

5 blocs opératoires à bord

2'000 interventions chirurgicales par an

Savais-tu que deux personnes sur trois dans le monde ne bénéficient pas d’un accès suffisant aux soins chirurgicaux ?

Fondé en Suisse à Lausanne en 1978, Mercy Ships est une organisation humanitaire internationale basée sur des valeurs chrétiennes. Sa mission consiste à améliorer l’accès aux soins de santé dans les pays en développement.

En déployant les deux plus grands navires-hôpitaux non-gouvernementaux au monde, l’Africa Mercy, et bientôt le Global Mercy, Mercy Ships collabore avec les pays hôtes pour les aider à améliorer leur système de santé.

Chaque année, ce sont plus de 1200 bénévoles de plus de 60 nations qui offrent de leur temps et ressources pour soutenir la vision de Mercy Ships.

Les spécialités chirurgicales de Mercy Ships sont: la chirugie maxillo-faciale, plastique reconstructrice, orthopédique, ophtalmique, générale, gynécologique (fistules obstétricales). Nous offrons également des formations/mentorat pour les professionnels de la santé locaux et sommes aussi en train de développer un programme d’agriculture durable.

Le rôle de l’infirmier/ière instrumentiste est crucial pour assurer le bon fonctionnement de chaque intervention!

Le cahier des charges comprend la prise en charge des patients, la participation à la préparation du bloc opératoire, à la préparation des interventions chirurgicales et au nettoyage postopératoire.

Durée minimale d’engagement

2 semaines

Conditions d’engagement

Être en bonne santé physique et avoir un bon niveau d’anglais (min. B1).
Toutes les conditions peuvent être consultées ici 

Principales tâches et qualifications requises

  • Fournir un environnement chirurgicalement propre et sûr pour les soins aux patients
  • Agir dans le service interne (champ stérile, instruments et assistance au chirurgien) et externe (qui assure la sécurité de l’environnement du patient et du lien avec le champ stérile)
  • Une licence actuelle et active en tant qu’infirmière diplômée (ou équivalent international) avec la capacité de travailler au service externe et interne
  • Expérience récente en salle d’opération d’au moins deux ans à temps plein (ou trois ans à temps partiel) au cours des cinq dernières années

La description complète du poste peut être consultée sur le site international.

FAQ

Dois-je apporter mon propre matériel ?

Non, des vêtements de travail sont disponibles dans toutes les tailles, en revanche vous devrez apporter vos propres chaussures adaptées au bloc opératoire.

A quoi ressemble une journée type (horaire de travail, ...) ?

Lever à 6h45 pour prendre le petit déjeuner. A 7h30 il y a la réunion devant les blocs opératoires dans le couloir. Une à deux fois par semaine, la matinée commence par un moment de partage/culte. A 8h20, tout le monde se rend à la salle d’opération qui lui a été assignée et un briefing s’ensuit suivi du travail jusqu’à midi. La pause de midi se prend généralement en équipe pendant une heure. Dans l’après-midi, on continue les interventions chirurgicales.

Comment se déroulent les interventions?

Il y a 3 infirmières dans le bloc opératoire – l’une d’entre elles est responsable de l’organisation générale, elle s’y connaît très bien et est expérimentée. Il s’agit la plupart du temps d’une bénévole de longue date. On discute ensemble de qui fait quoi et on se répartit les instruments.

Quelle est la meilleure partie de ce travail, et quelle est la moins bonne?

La meilleure partie: la communauté internationale – tout le monde parle à tout le monde, on ne s’assied jamais seul à une table. Le tempérament positif et joyeux des employés. Le contact se fait rapidement grâce aux cabines partagées et aux activités de loisirs.

La partie plus difficile: les longues journées d’opération sont caractérisées par un manque de mouvement et de lumière du jour. Une semaine de 45 heures environ peut être très longue.

Ines Herberger, Infirmière instrumentiste

Interview

Comment as-tu entendu parler de Mercy Ships?

Par mon employeur (Hirslanden – partenaire de Mercy Ships)

Quelles étaient tes motivations de servir avec Mercy Ships?

Apprendre à connaître d’autres cultures, transmettre mes connaissances et aider les personnes qui bénéficient de soins médicaux moins privilégiés. Je suis allé deux fois au Nigeria dans les années 90 et j’y ai fait l’expérience de la pauvreté et de l’importance de l’aide médicale professionnelle. Cette expérience m’incite encore aujourd’hui à faire ce que je fais. C’est un énorme enrichissement personnel et professionnel.

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant à bord du navire?

Je n’arrivais pas à imaginer comment ça serait de vivre et travailler à bord, j’étais curieuse. Il y a eu des semaines émouvantes à bord qui m’ont laissé une impression forte, et dont je me souviens avec grand plaisir.

As-tu des anectodes drôles à partager à propos de la vie sur le navire?

On s’est beaucoup amusés et avons profité des relations avec le personnel local (Day Crew). Nous nous rencontrions après le travail pour les loisirs ce qui nous permettait de nous plonger encore plus profondément dans la vie des habitants du pays.

Téléchargement du processus de postulation

Découvre pas à pas chaque étape de la postulation

Télécharger le PDF