Au nom de tous nos patients, 100’000 mercis!

23 mai 2019

Le 16 mai, une petite fille de 7 mois a été opérée d’une fente labiale et palatine à bord du plus grand navire-hôpital civil du monde. Depuis plus de 40 ans, l’organisation humanitaire internationale Mercy Ships offre des soins chirurgicaux gratuits dans les pays en développement, tout en formant du personnel médical local.

C’est une étape marquante pour l’organisation humanitaire créée à Lausanne en 1978 : la 100’000ème opération chirurgicale1 gratuite à bord de l’un des navires-hôpitaux de l’organisation humanitaire, qui se trouve actuellement en Guinée. Une opération de plus qui transforme la vie d’une jeune patiente.

Le 16 mai, la petite Aissata a bénéficié d’une opération à bord du navire-hôpital Africa Mercy. Agée de 7 mois, elle était née avec une fente labiale et palatine. Grâce à l’intervention de tout un équipage bénévole, dont des chirurgiens qualifiés, sa lèvre et son palais ont pu être fermés et soignés.

« Je me suis beaucoup inquiétée pour son avenir et pour ce qu’elle deviendrait, si je ne parvenais pas à trouver une manière de l’aider », explique la maman d’Aissata, Hassanatou. « Mais maintenant qu’elle a été reçue sur ce navire, je n’ai plus de crainte. »

Dans les pays développés économiquement, les fentes labiales et palatines sont généralement traitées dès la petite enfance. Mais dans les nombreux pays où l’accès aux soins chirurgicaux est limité, de nombreux enfants ne sont tout simplement pas soignés. Cette condition peut conduire à la malnutrition si les nourrissons sont incapables d’être allaités, et elle peut conduire à l’exclusion sociale ou à une stigmatisation tout au long de sa vie. Grâce aux soins gratuits prodigués par les bénévoles de Mercy Ships, Aissata n’aura pas à faire face à ces défis.

« Le nouveau sourire d’Aissata, après son opération, est une image de l’espoir et de la guérison que nous pouvons offrir à des milliers de personnes qui n’ont pas accès aux soins chirurgicaux de base en Afrique » a commenté le fondateur de Mercy Ships, Don Stephens.

 

Réponse à la crise chirurgicale en Afrique et dans le monde

Hassanatou a traversé la Guinée avec sa fille, parcourant quelques 350 kilomètres pour arriver jusqu’au navire-hôpital Africa Mercy à Conakry. Elles font partie des cinq milliards d’êtres humains qui n’ont pas un accès suffisant et opportun à des soins chirurgicaux essentiels. En Afrique sub-saharienne, 93% des personnes sont privées de soins chirurgicaux.2

Mercy Ships contribue à répondre à la crise globale chirurgicale en Afrique en opérant des navires-hôpitaux pour offrir chaque année, gratuitement, plus de 2’000 opérations chirurgicales et 8’000 traitements dentaires à ceux qui n’y ont pas accès. L’organisation se concentre sur des interventions chirurgicales qui sauvent ou transforment la vie des patients : ses chirurgiens opèrent par exemple des tumeurs bénignes, redressent les jambes arquées d’enfants ou soignent des femmes de fistules vésico-vaginales.

De plus, Mercy Ships soutient le système de santé des pays hôtes par de la formation et des rénovations d’infrastructures pour un impact durable bien après le départ du navire. Depuis 1978, plus de 2.7 million de vies ont ainsi été impactées.

L’impact durable du travail de Mercy Ships est concret: lors de la sélection des patients à Conakry, en août dernier, seuls 6 cas de fente labio-palatine ont été identifiés parmi plus de 6’000 personnes venues solliciter de l’aide. Traditionnellement, les bénévoles en rencontrent plusieurs centaines en l’espace d’une seule journée !

Cinq ans auparavant, deux chirurgiens guinéens, les Drs Rafiou et Karamba, avaient été formés par Mercy Ships pour ce type d’interventions.
Forts de leur expérience, ils ont pratiqué eux-mêmes 323 opérations chirurgicales rien qu’au cours des deux dernières années !

« De ce fait, Mercy Ships a pu concentrer ses efforts sur d’autres domaines chirurgicaux qui font encore défaut dans le pays », s’est réjoui René Lehmann, directeur de Mercy Ships Suisse. « C’est exactement dans ce but que Mercy Ships travaille avec les pays hôtes : nous fournissons des soins immédiats et gratuits mais, en même temps, nous contribuons à améliorer le système de santé local. »

 

Des centaines de bénévoles dévoués

Plus de 400 bénévoles travaillent à bord du navire-hôpital, autant dans le domaine médical que non médical. Parmi eux, de nombreux suisses, ils étaient 79 en 2018.

C’est un chirurgien en reconstruction plastique australien, le Dr David Chong, qui a conduit l’opération d’Aissata. Il fait partie des plus de 1’000 professionnels par an qui s’engagent bénévolement à bord du navire-hôpital pour quelques semaines ou mois.

« Je suis honoré et ému d’avoir contribué à cette 100’000ème opération ; surtout en me rappelant l’héritage que Mercy Ships a construit ces 40 dernières années en soignant des dizaines de milliers de patients comme Aissata ! Je suis fier d’ajouter ma pierre à cet ouvrage imposant ! »

Mercy Ships terminera sa quatrième mission en Guinée en juin 2019 ; en août, le navire-hôpital Africa Mercy se rendra à Dakar, au Sénégal, pour une nouvelle mission de 10 mois.

 

1 – Un patient peut bénéficier de plusieurs opérations différentes, notamment dans les domaines suivants: maxillo-facial, plastique reconstructif, santé de la femme, orthopédie pédiatrique, ophtalmologie et chirurgie générale.

2 – Lancet Commission on Global Surgery